Marine… Vigneureuse !

Vendredi 12 février 2016 par Jérôme

La vie nous balade (souvent) et nous fait atterrir (parfois) là où on ne s’y attend pas. Marine Leys a eu plusieurs vies, la plus marquante avant les vignes a été celle passée dans le cinéma (sur terre et sous l’eau !). Et puis les hasards, les rencontres et la curiosité l’ont rapproché de la vigne (après quelques détours tout de même). Cet univers elle ne le connaissait pas avant de plonger dedans à l’occasion de la création d’un domaine. Nous sommes à ce moment là en Turquie ! C’est donc près des origines de la vigne que Marine a pris goût à ce métier, mais c’est à Beaune qu’elle va l’apprendre, plus précisément sur les bancs de l’école où elle prépare son BPREA. Fraichement diplômée, elle vinifiera durant plusieurs années dans ce fameux domaine en Turquie.

marine-leys-vin-nature-gaillac marine-leys-vin-nature-gaillac1

Après 7 ans passés près de la mer Noire, elle est de retour en France le virus du vin vissé au corps. Mais c’est un autre type de vin qui l’intéresse, car si en Turquie la culture était biodynamique, le travail à la cave avait moins de saveur. Elle pose alors ses valises dans le vignoble Gaillacois et se tourne vers une des figures de la région en ce qui concerne les vins natures : Robert Plageole. Durant 6 ans elle y apprend les cépages de Gaillac (Duras, Braucol, Mauzac, loin de l’oeil, Prunelard,…), les terroirs, la viticulture respectueuse de la vie, le bon sens à la cave… et attrape définitivement le virus des vins naturels ! Mais bien évidemment le virus va muter comme bien souvent dans des cas comme ça… Marine veut son domaine à elle.

marine-leys-vigneureuse

Nous passerons les « t’es pas d’ici ! » ou « t’es une femme ! » ou « tu veux faire du bio ? » pour arriver à ce qui arriva : Marine réussi enfin à trouver quelques vignes à exploiter ! Des vignes en conventionnel, mais qu’importe, elles va leur refaire une santé. Nous sommes en 2014, Vigneureuse est créé et le premier millésime rentre en cave. Au même moment je faisais les vendanges au domaine Jousset à Montlouis sur Loire et quelques semaines plus tard je partais avec toute l’équipe rendre visite aux Plageoles pour leur célèbre repas de fin de vendanges.

C’est lors de ce week-end que j’ai rencontré Marine et goûté son premier millésime à peine naissant. Ce qui m’a le plus frappé chez elle c’est son implication. Le chai était nickel, propre et bien rangé, ça sentait le travail bien fait, avec pourtant peu de moyens. Je l’ai trouvé extrêmement consciencieuse et attentionnée, ce qui se ressentait dans les jus. Les vendanges n’étaient pourtant pas loin, mais déjà en cuve les vins étaient droits et posés. Rouge, blanc, rosé, nous avons fait tout le tour de la cave et à chaque fois mes impressions se confirmaient : un premier millésime très réussi et la promesse de voir les suivants à un très bon niveau !

marine-leys-gaillac

Marine Leys a réalisé depuis son deuxième millésime, goûté il y a peu, il confirme tout le bien que je pense de Marine. Ses vins ont fait leur chemin, certains se sont fait remarqués pas la presse spécialisée. De nouveaux projets dans les vignes, des nouvelles cuvées en cave… Marine est une Vigneronne heureuse, une Vignereuse quoi et ce n’est pas prêt de s’arrêter !

Pour aller plus loin dans la découverte de Marine Leys, les vins de Vignereuse sont disponibles sur Amicalement vin !

 

 


Abonnez vous au flux RSS des commentaires de cet article

Laisser un commentaire

Notifiez-moi des commentaires à venir via email. Vous pouvez aussi vous abonner sans commenter.